SOS Enfants Luxembourg

Qui sommes-nous ?   |  Documents   |  Professionnels   |  Lettre d'information   |  La fédération des équipes S.O.S. Enfants   |  Liens   |  Lexique
> Qui sommes-nous ? Description  l  Questions-Réponses  l  Fonctionnement

En quoi consiste le travail quotidien d'une équipe de SOS Enfants ? 

Une partie de notre temps est consacrée à la permanence téléphonique assurée durant une bonne partie de la journée. Nous nous efforçons au téléphone de comprendre les raisons de l'appel, les faits, de connaître l'identité des personnes en cause et de découvrir les enjeux sous tendant les appels... Nous sommes bien sûr tenus légalement au secret professionnel.

Nous devrons ensuite éventuellement gérer la crise dévoilée ainsi qu'entamer un travail thérapeutique. Très vite, nous rencontrerons alors la famille. Un rendez-vous sera organisé avec le plus souvent le psychologue et l'assistante sociale. Ce rendez-vous peut se faire 2 ou 3 jours après l'appel, mais aussi parfois le jour même. Nous essayons d'offrir une grande disponibilité.

Le travail thérapeutique est d'une durée très variable. Cela peut se limiter à une rencontre ou durer plusieurs années.

Source : interview d'Evelyne Marchal Assistante sociale et Coordinatrice de l'équipe SOS Enfants de Charleroi
Interview : Gaëtan de Briey - La Libre Belgique ? 20 décembre 2002)


Concrètement, comment se passe une prise en charge ?

Le rôle du signaleur est très important. C'est une personne, un proche ou un professionnel, qui est inquiet pour un enfant. Il interpelle alors nos services et sert de lien entre la famille et l'équipe. Dans un premier temps, on lui assure une écoute et on envisage avec lui sa mobilisation auprès de la famille et la manière dont il va nous introduire auprès d'elle. Nous rencontrons ensuite l'enfant et ses proches, entre autres à domicile, pour analyser la situation. Les mesures d'aide sont alors mises en place. Il peut s'agir d'aides sociales, de thérapies individuelles ou familiales, d'un suivi médical... La famille est toujours mise au courant de nos conclusions.

Source : interview de Marc Minet, Psychologue, coordinateur de l'équipe SOS-Parenfants de Namur.
Interview : Danièle WERION - Familles ? avril 2003


Quelles sont les missions des équipes S.O.S. Enfants ?

Nous essayons d'abord de prévenir les situations de maltraitance grâce à des actions de sensibilisation auprès des familles à risque . Nous effectuons aussi un travail de recherche, pour faire avancer les connaissances au niveau du traitement et de la prévention de la maltraitance. Lorsqu'il y a maltraitance, nous assurons la prise en charge des familles.

Nous établissons d'abord un bilan de la situation de l'enfant. Ensuite, nous apportons une aide personnalisée et appropriée à l'enfant et à ses proches. Nous créons, avec la famille, un espace de parole confidentiel et nous travaillons à une réorganisation familiale, pour éviter les répétitions des maltraitances. Nous travaillons hors du cadre judiciaire. Nous n'avons donc pas de pouvoir de contrainte. Les équipes SOS Enfants sont un lieu de soin, de réflexion, d'écoute et d'aide. Il y a une véritable collaboration entre la famille et nous. Mais tout n'est pas toujours rose. On nous demande parfois de quoi on se mêle.

Source : interview de Marc Minet, Psychologue, coordinateur de l'équipe SOS-Parenfants de Namur.
Interview : Danièle WERION - Familles ? avril 2003


Un signalement est-il automatiquement réorienté vers le parquet ? 

L'objectif du décret de 1991 a été de déjudiciariser la majeure partie des dossiers d'enfants en difficulté ou en danger. L'intervention du judiciaire reste toutefois indispensable en cas de danger grave et imminent pour l'enfant et lorsque la collaboration avec la famille n'est pas possible ou ne suffit pas à faire cesser le danger grave couru par l'enfant.

En pareil cas, les équipes SOS enfants portent la situation à la connaissance du Procureur du Roi qui, seul, peut saisir le Tribunal de la Jeunesse sur base de l'article 39 du décret de l'Aide à la Jeunesse. Le Tribunal peut alors notamment ordonner l'écartement de l'enfant du milieu. Le Service de Protection Judiciaire est chargé de mettre en oeuvre le jugement.

Source : l'édition 2000 de la brochure Équipes S.O.S. Enfants, éditée par la Fédération des services S.O.S. Enfants.


Si le signalement est orienté vers la justice, l'équipe S.O.S. Enfants poursuit-elle son action ? 

L'intervention des autorités judiciaires n'empêche pas a priori, la poursuite de l'intervention de l'équipe SOS Enfants. L'intérêt de l'enfant guidera le choix de l'équipe quant à la poursuite ou non de son action. Il s'agira non pas de faire ce que d'autres professionnels font déjà, notamment dans le cadre d'une expertise judiciaire, mais éventuellement de soutenir l'enfant ou la famille, de rester un lieu où leur parole peut être entendue.

Source : l'édition 2000 de la brochure Équipes S.O.S. Enfants, éditée par la Fédération des services S.O.S. Enfants


L'intervention des membres de l'équipe S.O.S. Enfants est-elle payante ?

L'intervention des membres des équipes S.O.S. Enfants est entièrement gratuite. Les consultations à domicile impliquent également la gratuité des frais de déplacement.


Pourquoi ne faites-vous pas davantage de publicité pour les services SOS-Enfants ?

Parce que nos équipes sont saturées. Nous n'avons absolument pas les moyens de remplir la mission. Les équipes font tout ce qu'elles peuvent, elles prennent en charge un maximum de situations, mais elles n'ont pas les moyens humains et financiers nécessaires. On estime que 30 personnes supplémentaires seraient indispensables, outre les 70 membres que comptent actuellement les équipes SOS-Enfants. En plus des augmentations budgétaires prévues entre 2005 et 2010, il manque en moyenne 600.000 EUR par an.

Anne Thiebault de SOS Enfants - Direm n° 57, p. 36


Comment se déroule une intervention de SOS-ENFANTS ?

L'équipe intervient à la demande de tout particulier (enfant, famille, voisin, ...) ou de tout professionnel (médecin, école, PMS, TMS, SAJ,...) inquiet par une situation d'enfant susceptible d'être en danger. Un rendez-vous est alors rapidement proposé à la personne qui a pris contact, afin de faire une première analyse de la situation. Lors de cet entretien, l'équipe et la personne de contact envisagent l'opportunité d'intervenir et, le cas échéant, les stratégies d'intervention à mettre en place. La question de la protection de l'enfant est également posée.

Dans un deuxième temps, SOS Enfants met en place un espace diagnostique en lien avec le mode de fonctionnement, l'histoire, la culture et le contexte social des différents protagonistes de la famille concernée.

Dans un troisième temps, un suivi thérapeutique de l'enfant et de sa famille est proposé. Ce suivi permet à la fois une recherche de 'sens' et un accompagnement dans l'évolution des relations et du fonctionnement familial.

Source : SOS Enfants-Famille - Tel: +32 2 764 20 90 ou +32 2 764 11 11 (bip20.90) - Fax: +32 2 764 89 56.
Pour les urgences: Av. Hippocrate, 10 - 1200 Bruxelles - Tel: +32 2 764 11 11
L'équipe SOS Enfants-Famille des Cliniques universitaires Saint-Luc a été créée en 1985. Il s'agit d'une équipe pluridisciplinaire composée d'assistants sociaux, de psychologues, de médecins (pédiatre et pédo-psychiatre), ...




S.O.S. Enfants Luxembourg
Rue de la Jonction, 5 - B-6880 BERTRIX  
Tél. : +32 61 22 24 60 - Fax : +32 61 22 54 45 - GSM : +32 496 71 17 46 - Contactez-nous !
S.O.S. ENFANTS fonctionne grâce au soutien
de l'Office de la Naissance et de l'Enfance :
Offiche de la Naissance et de l Enfance

ALEM LUXEMBOURG


Actualisation des informations : Alem Luxembourg